recit_de_vie entête rubrique
Le rôle de l'écrivain biographe

Comment se passe l’écriture de votre biographie ?

Vous avez peut-être déjà songé à écrire votre biographie et peut-être avez-vous même effectué quelques tentatives de début d’écriture ? Oui, mais devant l’ampleur de la tâche, vous ne vous sentez pas tout à fait équipé ? Cela n’a rien d’anormal et si vous souhaitez mener votre projet à bien, c’est peut-être le moment de faire appel à un écrivain-biographe ?

Narrateur et biographe

 

Narrateur et biographe forment un nécessaire binôme. C’est au biographe qu’il incombe de se mettre au diapason du récit et de le restituer avec le ton et dans l’esprit de celui, celles ou ceux qui l’ont énoncé. Il appartient au biographe de respecter ce matériau et notamment de se tenir à ce que l’on pourrait appeler la « mise en mots » initiale du ou des narrateurs.

Retranscrire la petite musique

La mise en mots est la « patte », la signature du narrateur, ce sont ses expressions, la tournure de ses phrases. En somme la mise en mots est la petite musique du récit. C’est ce qui permet de dire à quelqu’un au sujet de sa biographie : on te reconnais bien dans ce texte, on voit que c’est toi qui l’a écrit. Le biographe assure le chapitrage, l’agencement et la cohérence du récit, il se doit de rendre le récit attractif et d’éviter une retranscription atone de l’histoire qui lui est confiée. Mais avant tout, le texte produit se doit de respecter la « petite musique » du récit. C’est en tout cas en ce sens que j’envisage ce travail d’écrivain biographie. En matière de déontologie, c’est une des premières règles et sans doute l’une des plus importantes.

 

Agencement du récit

 

Dans le respect de vos souhaits, votre écrivain-biographe assure l’agencement du récit et construit le texte qui met en forme cette petite musique qui n’appartient qu’à vous.
Dans un premier temps, il s’agit d’envisager la ou les périodes sur laquelle, ou lesquelles le récit porte et d’en sélectionner les temps forts. Les temps forts sont ceux que vous souhaitez voir plus particulièrement mis en lumière.
Lors du deuxième entretien, votre écrivain-biographe vous remet une proposition de chapitrage du récit et affine avec vous les éléments qui seront à développer pour chaque partie. L’on peut comparer cela à une esquisse de tableau sur laquelle sont brossés l’emplacement des différentes formes, mais ou il n’y a encore ni détails, ni couleurs.
Les entretiens qui suivent servent à recueillir de nouveaux contenus. À chaque nouvel entretien, les contenus des précédents vous sont remis.
Chaque nouveau contenu est maillé aux précédents, de façon à obtenir un récit fluide et cohérent.

Peut-il y avoir plusieurs narrateurs ?

Un couple, une fratrie, des cousins/cousines ou même encore une paire d’amis peuvent souhaiter produire le récit d’un moment de vie ou d’un parcours. Un seul et même ouvrage peut se faire l’écho de plusieurs voix et plusieurs « je » peuvent s’incarner dans l’unicité d’un récit.

Édition du récit

 

À la suite du dernier entretien, le manuscrit, ou plutôt ; compte tenu des outils usités aujourd’hui ; le tapuscrit du récit vous est remis. Les ajustements éventuels sont pris en compte et suite à votre validation, le texte devient définitif.
À ce stade, si vous souhaitez opter pour l’édition d’un livre, vous choisirez quelles seront les images que vous souhaitez intégrer et quelles seront leurs légendes.
Trois propositions comprenant le titre, la couverture et la quatrième de couverture du livre sont également réalisées et vous sont soumises.
Le texte est alors chaîné, c’est à dire intégré dans la maquette du livre, tout comme les images et leurs légendes.
Le grammage et les caractéristiques du papier sont choisis. Un bon pour accord permet de passer à l’impression des fichiers et d’obtenir le nombre d’exemplaires souhaités. À noter que de nos jours, avec l’évolution des technologies d’impression, il est possible d’obtenir de très petits volumes à des tarifs tout à fait attractifs.

Contacter Scriptito

Une question, un projet ?